banniere ADEME mobilité

Mobilité durable

CLIMAT – AIR – ENERGIE ACCOMPAGNE TOUS LES TYPES DE COLLECTIVITÉS À DÉVELOPPER LA MOBILITÉ DURABLE

Concrètement, CLIMAT – AIR – ENERGIE permet de faire progresser les collectivités sur les modes actifs (vélo, marche à pied, etc.) et les transports en commun. VOIR L’ETUDE

Cumul des parts modales piéton et vélo

Meilleure valeur 48% Lyon

Voiries aménagées pour les cycles

Meilleure progression +71% Ville de Lorient

Part modale Transports en Commun

Meilleure valeur 30% EPT Est Ensemble

Comment CLIMAT – AIR – ENERGIE accompagne les collectivités à progresser en matière de mobilité durable ?

1

Prédiagnostic

Le prédiagnostic permet de présenter CLIMAT – AIR – ENERGIE et de balayer de façon synthétique la politique climat air énergie de la collectivité : ses compétences, ses réalisations, sa volonté. Il se conclut par une réunion de 2 heures avec la collectivité, l’ADEME et un expert désigné par l’ADEME. Le prédiagnostic est global, sur toutes les thématiques traitées dans la démarche CLIMAT – AIR – ENERGIE. Le prédiagnostic permet de savoir s’il est intéressant pour la collectivité de rejoindre CLIMAT – AIR – ENERGIE et si l’ADEME cofinance l’accompagnement par un conseiller CLIMAT – AIR – ENERGIE.

2

Engagement

Une fois que la collectivité décide de s’engager dans CLIMAT – AIR – ENERGIE, elle délibère et recrute un conseiller CLIMAT – AIR – ENERGIE habilité par l’ADEME. Le conseiller accompagne la collectivité pour réaliser l’état des lieux de sa politique climat-air-énergie.

Des groupes de travail se réunissent pour évaluer le potentiel d’action en fonction du contexte de la collectivité, les actions réalisées et leur résultat, et pour définir les enjeux et un programme d’action. La mobilité durable est un thème abordé à chaque phase : état des lieux (par exemple : existence d’un plan de mobilité, aménagements et desserte pour faciliter le passage d’un mode de transport à un autre, d’aménagements cyclables, de service vélo ou autopartage, montants du financement, etc.), définition des enjeux et programme d’action.

Le conseiller suit pendant 3 ans l’avancement du programme d’action et la mise à jour des indicateurs, lors de visites annuelles.

3

Labellisation

CLIMAT – AIR – ENERGIE est un programme de labellisation en 500 points maximum, répartis sur plusieurs grandes thématiques, dont la mobilité. Le domaine 4 mobilité compte jusqu’à 96 points. Il reprend les réalisations dans les sous-thèmes suivants :

  • 4.1. Promotion et suivi de la mobilité durable
  • 4.2. Rationalisation des déplacements motorisés
  • 4.3. Mobilité alternative
image vélo piste cyclable

Pourquoi se déplacer différemment est important ?

Embouteillages, bruit, pollution, coût du plein d’essence… Repenser les déplacements en zone urbaine est une urgence. C’est un challenge puisqu’il faut changer les habitudes collectives et individuelles. Les alternatives au « tout-voiture » contribuent à revaloriser l’image d’une collectivité, elles permettent de réaliser des économies et d’améliorer le cadre de vie des habitants. Elles doivent être attractives et performantes, sûres et accessibles à tous, adaptées à chacun – jeunes ou seniors, publics modestes ou aisés.

Comment-faire ?

On favorise la mobilité active, par exemple le vélo ou la marche, avec des cheminements piétonniers aménagés (bancs, éclairage…) et des itinéraires favorables aux vélos. On complète par d’autres actions, comme des stationnements vélos sécurisés, l’installation de bornes de gonflage, l’animation d’ateliers réparation ou encore la sensibilisation des jeunes.

En centre-ville, on réduit la vitesse et la place de l’automobile pour ne pas mettre en danger cyclistes, piétons et adeptes de la trottinette.

On encourage l’intermodalité pour permettre aux habitants de combiner plusieurs modes de déplacements (vélo + train, trottinette + bus, autopartage…) et rendre l’offre de transports en commun plus attractive. On favorise les carburants alternatifs aux énergies fossiles, par exemple en accueillant des équipements dédiés ou en soutenant financièrement.

40 % des trajets quotidiens parcourus en voiture font moins de 3 km et sont deux fois plus polluants en milieu urbain que sur la route. (source : ADEME)

Vous souhaitez rejoindre
TERRITOIRE ENGAGÉ TRANSITION ÉCOLOGIQUE ?

Vous souhaitez valoriser votre engagement et l’efficacité de vos politiques en faveur du climat, de la qualité de l’air et des économies d’énergie ?

Intégrez la démarche de labellisation TERRITOIRE ENGAGÉ TRANSITION ÉCOLOGIQUE,
et rejoignez le réseau « European Energy Award (EEA) », qui compte à ce jour près de 1 200 collectivités européennes.

Merci pour votre message. Il a été envoyé.
Nous reviendrons vers vous prochainement.