banniere batiment

Performance énergétique des bâtiments

CLIMAT – AIR – ENERGIE accompagne tous les types de collectivités à développer la performance énergétique des bâtiments publics et de l’habitat privé.

Concrètement, CLIMAT – AIR – ENERGIE permet de faire progresser les collectivités sur les consommations énergétiques des bâtiments et leur coût, ainsi que sur leur qualité de l’air et sur leur consommation d’eau, au niveau du secteur public et du secteur privé.
Finalité : bâtiments publics et privés (logements, bureaux, commerces, …)

Consommation d’énergie finale des bâtiments publics

Meilleure valeur : 23,42 kWh/m² CA Seine-Eure

Dépenses énergétiques – bâtiments (euros)

Meilleure valeur (dépense la plus faible, rapportée au nombre d’habitants) : 0,91 € / an Métropole Nice

Part de bâtiments publics de classe A ou B selon le DPE pour l’énergie (ou équivalent) (%)

Meilleure valeur : 58% Lorient Agglomération

Comment CLIMAT – AIR – ENERGIE accompagne les collectivités à progresser en matière de performance énergétique des bâtiments ?

1

Prédiagnostic

Le prédiagnostic permet de présenter CLIMAT – AIR – ENERGIE et de balayer de façon synthétique la politique climat air énergie de la collectivité : ses compétences, ses réalisations, sa volonté. Il se conclut par une réunion de 2 heures avec la collectivité, l’ADEME et un expert désigné par l’ADEME. Le prédiagnostic est global, sur toutes les thématiques traitées dans la démarche CLIMAT – AIR – ENERGIE. Le prédiagnostic permet de savoir s’il est intéressant pour la collectivité de rejoindre CLIMAT – AIR – ENERGIE et si l’ADEME cofinance l’accompagnement par un conseiller CLIMAT – AIR – ENERGIE.

2

Engagement

Une fois que la collectivité décide de s’engager dans CLIMAT – AIR – ENERGIE, elle délibère et recrute un conseiller CLIMAT – AIR – ENERGIE habilité par l’ADEME. Le conseiller accompagne la collectivité pour réaliser l’état des lieux de sa politique climat-air-énergie.

Des groupes de travail se réunissent pour évaluer le potentiel d’action en fonction du contexte de la collectivité, les actions réalisées et leur résultat, et pour définir les enjeux et un programme d’action. La performance énergétique des bâtiments publics et de l’habitat privé est un thème abordé à chaque phase : état des lieux (par exemple : mise en place d’un bilan et d’un suivi des consommation, d’un programme de rénovation, d’une plateforme de rénovation de l’habitat privé, etc.), définition des enjeux et programme d’action.

Le conseiller suit pendant 3 ans l’avancement du programme d’action et la mise à jour des indicateurs, lors de visites annuelles.

3

Labellisation

CLIMAT – AIR – ENERGIE est un programme de labellisation en 500 points maximum, répartis sur plusieurs grandes thématiques. La thématique performance énergétique des bâtiments publics et de l’habitat privé compte jusqu’à 64 points, répartis dans le domaine 2 et le domaine 6 notamment. Elle reprend les réalisations dans les sous-domaines suivants :

  • 2.1. Suivi et stratégie patrimoniale
  • 2.2 Valeurs cibles énergétiques et climatiques
  • 6.2 Bâtiments résidentiels et tertiaires
  • 1.2.4 Planifier la rénovation des bâtiments résidentiels et tertiaires et la construction durable sur le territoire
image vélo piste cyclable

Pourquoi est-il important de réduire l’énergie consommée dans mon territoire ?

Les mairies, les écoles, les centres sportifs… tous les bâtiments publics sont de gros consommateurs d’énergie. Chauffage et eau chaude des bâtiments sont de loin les principaux postes de consommation du territoire. Et l’éclairage, lui aussi, s’il est vétuste, est un poste très énergivore. Tout cela représente un coût important pour les communes.

Et ceci contribue aussi au réchauffement climatique par les émissions de gaz à effet de serre. Les collectivités doivent passer à l’action pour maîtriser la consommation énergétique de leur patrimoine. Pour réduire leur facture énergétique. Pour agir en faveur du climat. Et pour montrer la voie aux citoyens et acteurs économiques qui, eux aussi, doivent être mobilisés pour réussir la transition écologique.

– 60 % d’énergie consommée d’ici 2050 : c’est l’objectif fixé aux collectivités alors que leur consommation a augmenté de 4 % entre 2012 et 2017.

Pourquoi améliorer la performance environnementale des bâtiments est important ?

Le secteur du bâtiment est un des plus gros consommateurs d’énergie. En agissant sur le parc de logements, de bureaux et de bâtiments publics du territoire, la municipalité peut avoir un vrai impact sur le bilan carbone du territoire. La loi de transition énergétique fixe ainsi une obligation d’exemplarité pour les bâtiments publics, notamment que toute nouvelle construction soit « à énergie positive » et « à haute performance environnementale ». Mais l’enjeu est aussi dans la rénovation de l’existant ! Les collectivités ont tout intérêt à s’engager dans cette voie. Pour réduire le bilan carbone du territoire. Pour alléger leur facture énergétique. Pour créer de l’activité économique en recourant à des professionnels et des matériaux locaux. Au-delà du patrimoine communal, une action plus large doit être déployée pour inciter à la rénovation thermique du parc privé. C’est aussi offrir aux citoyens des gains de pouvoir d’achat et un cadre de vie plus agréable. (source : ADEME)

Vous souhaitez rejoindre
TERRITOIRE ENGAGÉ TRANSITION ÉCOLOGIQUE ?

Vous souhaitez valoriser votre engagement et l’efficacité de vos politiques en faveur du climat, de la qualité de l’air et des économies d’énergie ?

Intégrez la démarche de labellisation TERRITOIRE ENGAGÉ TRANSITION ÉCOLOGIQUE,
et rejoignez le réseau « European Energy Award (EEA) », qui compte à ce jour près de 1 200 collectivités européennes.

Merci pour votre message. Il a été envoyé.
Nous reviendrons vers vous prochainement.