Grenoble

Niveau
de label
Logo 5 étoiles CLIMAT AIR ENERGIE
Score global

80.1%

Grenoble capitale verte européenneLa démarche CLIMAT AIR ENERGIE permet de recenser et de valoriser les actions menées par la Ville sur les thématiques Air-Energie Climat et d’associer services et élus à la formalisation d’objectifs et d’un plan d’actions structuré. L’organisation en mode « projet » et les apports de la conseillère CLIMAT AIR ENERGIE sont des atouts majeurs pour la mise en œuvre de ce plan. Le dispositif apporte également :

  • Des regards extérieurs sur les actions menées (conseillère, partenaires, Comité de Pilotage).
  • Des éléments de comparaison avec d’autres collectivités engagées et des retours d’expériences.
  • La reconnaissance du travail mené par la collectivité.
  • La mise en cohérence des documents de planification : Plans d’actions Air-Energie-Climat de la Ville et de la Métropole, Plan Municipal de Santé, Plan Municipal Canicule, Schéma Directeur Immobilier.
  • Des éléments structurants pour d’autres labellisations, telle la candidature de la Ville au label «Capitale Verte Européenne»

Une excellente performante de la collectivité

Mesure n°3.3.4 (référentiel 2018) – Végétalisation de l’espace public et privé

Création d'îlots de fraîcheur

© Sylvain Frappat – Ville de Grenoble

La Ville déploie un plan de végétalisation pour favoriser la biodiversité et lutter contre les îlots de chaleur. Il structure les interventions sur les espaces verts, et permet la contribution des habitants sur l’espace public et privé  :

  • 150 points de jardinage,
  • « 5 000 arbres » pour 2020,
  • défi « 3, 2, 1 Plantez » auprès des particuliers,
  • accompagnement à la végétalisation des toitures et des façades,
  • labellisation Éco-jardins,
  • agriculture urbaine,
  • déminéralisation des surfaces.

Quelques actions dans les 6 domaines du label CLIMAT AIR ENERGIE

Planification territoriale

Sensible aux évolutions climatiques, Grenoble réalise en 2017 un diagnostic de ses vulnérabilités climatiques, à partir duquel elle définit 3 orientations stratégiques :

  • Lutter contre les îlots de chaleur urbain et les inondations
  • Accompagner la transformation des modes de vie
  • Renforcer les partenariats, expérimenter

Végétalisation de la ville, l’eau comme facteur de rafraîchissement, le confort d’été dans les modes de construction et d’aménagement, le plan municipal canicule… sont autant d’actions déployées par les services de la Ville de Grenoble pour s’adapter au changement climatique.

Patrimoine de la collectivité

Le programme de travaux déployé sur les 3 groupes scolaires Ampère, Chatin et Painlevé vise l’atteinte d’un niveau BBC rénovation, équivalent sur l’ensemble à une réduction globale de 46 % des consommations d’énergie primaire. L’installation de 125 KWc de photovoltaïque permet par ailleurs la couverture de 30 % des besoins énergétiques des sites. 4 années de suivi et de vérification des performances énergétiques atteintes sont mises en place à partir de la réception des travaux. Le modèle économique choisi par Grenoble repose sur le recours à un bail emphytéotique administratif et le transfert de la maîtrise d’ouvrage à la Société Publique Locale OSER, dont la Ville est actionnaire depuis 2015.

Approvisionnement en énergie, eau et assainissement

Gaz et Electricité de Grenoble (GEG) et la Compagnie de Chauffage Intercommunale de l’Agglomération Grenobloise (CCIAG) ont toutes deux officiellement affiché leur objectif global de développement des énergies renouvelables dans leur mix énergétique, contribuant ainsi concrètement aux objectifs du Plan Climat Air Energie métropolitain et grenoblois ; la ville est représentée dans leurs instances de décision :

  • La CCIAG se fixe ainsi l’objectif d’atteindre 100 % d’énergie renouvelable dans le chauffage urbain  à 2034.
  • Les filiales de GEG, quant à elles, se fixent l’objectif de produire l’équivalent de 100 % de la consommation électrique des Grenoblois en énergies renouvelables d’ici 2022.

Mobilité

La ville de Grenoble est particulièrement sensible aux enjeux de qualité de l’air et de santé. Afin de réduire la pollution atmosphérique sur son territoire, elle agit depuis plusieurs années sur le renouvellement et la transition énergétique de sa flotte de véhicules. Un budget d’investissement de 15 M€ sur la période 2018- 2024 a été validé pour le renouvellement des Véhicules Utilitaires Légers, des Poids Lourds et des engins les plus polluants (renouvellement de 50 % de la flotte en 7  ans). Via cette action, la Ville a su anticiper la création de la Zone à Faibles Emissions déployée depuis mai 2019 sur le périmètre de 28 communes de la Métropole.

Organisation interne

Souhaitant limiter les déplacements domicile-travail de ses agents, la Ville de Grenoble expérimente dès 2017 le télétravail. Suite aux résultats positifs, la Ville valide l’année suivante le déploiement du télétravail à l’ensemble des services de la Ville et passe de 15 agents télétravailleurs à 60 agents en 2019. Un règlement et une convention tripartite (agents, supérieur hiérarchique et DRH), revus annuellement, prévoient les modalités d’exercice du télétravail.

Biennale des Villes en Transition à Grenoble

© JS Faure – Ville de Grenoble

Communication et coopération

La Ville de Grenoble se fixe l’objectif de tendre vers un territoire en transition, dynamique, résilient et solidaire. Ceci ne peut se faire que grâce à l’intelligence collective et à la mobilisation de tous. La Biennale des Villes en transition qu’organise Grenoble tous les deux ans joue ce rôle : celui de faire connaître les initiatives locales, nationales et internationales prometteuses, de permettre la rencontre, d’apporter des connaissances sur les défis à relever, de réfléchir ensemble à des expérimentations, des solutions nouvelles et susciter l’envie d’agir. En partageant les expériences, les réussites et les échecs, la Biennale agit comme un accélérateur du changement, au service des habitants et des acteurs du territoire : 50 000 personnes ont participé à l’édition de mars 2019

type

Ville

région

Auvergne-Rhône-Alpes

population

158 000 hab

Obtention

2019

Année d'engagement

2015

Conseiller·e

BUGUET Elaïs

objectif

5 étoiles

3 étoiles

2 étoiles

  • Planification
    territoriale

  • Patrimoine de
    la collectivité

  • Approvisionnement
    énergie, eau,
    assainissement

  • Mobilité

  • Organisation
    interne

  • Coopération,
    communication

  • Score
    global

| Partager
| Twitter
| Partager

Merci pour votre message. Il a été envoyé.
Nous reviendrons vers vous prochainement.