×

ABONNEZ-VOUS à la newsletter

    Pour vous, quel a été le levier de passage à l’action pour mener une politique ambitieuse de soutien à la rénovation ? par la Métropole et la Ville de Rennes

    Pour vous, quel a été le levier de passage à l’action pour mener une politique ambitieuse de soutien à la rénovation ? par la Métropole et la Ville de Rennes

    27 septembre 2022

    Une politique ambitieuse de soutien à la rénovation (action 6.2.3 du référentiel AE 2021)

    Propos recueillis auprès de Olivier DEHAESE, Vice-président énergie et climat, Rennes Métropole.

     

    La Métropole de Rennes labellisée eea Gold (niveau 5 étoiles Territoire Engagé Climat-Air-Énergie) conjointement avec la Ville de Rennes. Elle développe la plateforme de l’habitat écoTravo (ecotravo.rennesmetropole.fr ) afin d’atteindre son ambition d’ici 2030 de rénover 47 000 logements au niveau équivalent Bâtiment Basse Consommation rénovation (BBC rénovation, qui répond aux enjeux énergétiques et climatiques nationaux). Le PCAET fixe pour objectif de rénover 6 000 logements par an à partir de 2025.

    Chantier de rénovation énergétique sur les batîments de la MJC du Grand Cordel .

    En 2014, Rennes Métropole a été retenu suite à l’appel à projet « Investissement Avenir Ville de Demain », lancé par l’État avec le concours de la Banque des Territoires. Ce programme, qui concernait uniquement les copropriétés, a très bien fonctionné car il était très bien financé (ingénierie financée à 80 %, travaux financés à 50 %, 5 copropriétés ont réalisé les travaux soit environ 600 logements). Il a permis de créer une méthodologie d’accompagnement et de tisser des partenariats durables.

    La collectivité a été incitée à agir plus massivement lorsqu’en 2015 le diagnostic du PCAET a montré que le secteur résidentiel était la seconde source de gaz à effet de serre sur le territoire de Rennes Métropole, avec 23 % (derrière les transports, à 34 %), afin d’atteindre l’objectif global de réduction de 40 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, par rapport à 2010.

     

    Montrant sa volonté, Rennes Métropole mobilise ainsi tout au long du PCAET 30 millions € d’aides pour les logements privés, soit 5 millions d’euros par an. L’engagement dans le dispositif Territoire Engagé Transition Écologique Climat-Air-Énergie (ex-Cit’ergie) a permis de conforter cette volonté et d’évaluer annuellement les résultats de cette action sur la rénovation de l’habitat.

    Pour compléter les aides nationales à l’investissement et suite aux conseils gratuits personnalisés apportés par la plateforme aux particuliers propriétaires de Maisons Individuelles (MI) et aux copropriétés, écoTravo propose des aides pour les audits, des aides pour les travaux de rénovation globale BBC rénovation pour les maisons individuelles, ainsi que des aides adaptées pour les copropriétés (bonifiées dans les Quartiers Prioritaires de la Ville ou pour encourager au raccordement aux réseaux de chaleur). Pour les ménages modestes, les aides de Rennes Métropole sont cumulables avec celles de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH), et la prise en charge est simplifiée avec un accompagnement clé en main par un opérateur choisi par Rennes Métropole.

    Un essai de rénovation groupée, dénommé « 1,2,3 BBC », a aussi été mené sur deux quartiers pavillonnaires, avec un taux de réalisation plus élevé, sans être massif en raison des diverses modifications apportées au fil du temps par les propriétaires.

     

    Le Service Transition énergétique et écologique de Rennes Métropole pilote ces actions pour le logement privé, avec 1 poste dédié, progressivement augmenté à 3 postes. Des partenaires portent aussi le dispositif : la SPL Territoires Publics pour les copropriétés, l’ALEC et l’ADIL pour les Maisons Individuelles. Un travail étroit avec les professionnels de l’ingénierie a également été développé. Un référencement de professionnels réalisé par Rennes Métropole recense des bureaux d’étude thermiques, architectes et maîtres d’œuvre. Rennes Métropole agit en parallèle sur le parc de logements sociaux.

     

    Démarrée en 2019, la plateforme écoTravo a actuellement accompagné plus de 1 000 logements jusqu’à une rénovation énergétique au niveau équivalent BBC rénovation. Les travaux menés dans le cadre d’écoTravo permettent un gain sur les consommations énergétiques de l’ordre de 60 % (gain de 58 % en moyenne en copropriété et 64 % en maison individuelle entre les consommations avant/après travaux).

    La rénovation des copropriétés est dynamique, bénéficiant de la lancée du précédent programme « Investissement d’Avenir Ville de Demain » et d’une méthode désormais éprouvée. La dynamique est plus difficile à enclencher pour les Maisons Individuelles car elle dépend d’une suite de décision des ménages et d’un contexte national d’aides modifiées trop fréquemment et peu incitatives à la rénovation énergétique globale au niveau équivalent BBC rénovation.

    Cela implique beaucoup d’écoute des problématiques des habitants, pour accueillir l’incertitude des ménages, les rassurer, et construire avec eux.

    Le suivi des copropriétés existe car les chargés de mission de la SPL Territoires Publics participent aux assemblées générales. Une réflexion est en cours pour mettre en place des rappels auprès des ménages propriétaires de maison individuelles qui n’ont pas réalisé de travaux dans le cadre d’écoTravo après les premiers conseils donnés : il s’agit d’identifier si des travaux ont été réalisés dans un autre cadre ou si des obstacles ont été rencontrés, afin de créer des leviers pour passer massivement à l’action.

    Réussir la massification de la rénovation BBC repose sur la conjonction de 3 facteurs : l’ambition d’atteindre massivement le niveau BBC, des budgets alloués à la hauteur des enjeux, l’écoute des habitants qui réalisent les travaux. Des outils du monde bancaire ou des mécanismes financiers dérogeant aux règles habituelles pour être plus adaptés, par exemple pour les copropriétés ou lors des changements de logement, aideraient à la massification. Et la massification se fera sous condition d’avoir des artisans en nombre suffisant et formés.

    | Partager
    | Twitter
    | Partager

    Merci pour votre message. Il a été envoyé.
    Nous reviendrons vers vous prochainement.