La métropole de Grenoble met en place un système de mobilité durable.

La métropole de Grenoble met en place un système de mobilité durable.

17 mars 2022

Action (1.2.2) : Mettre en place un système de mobilité durable.

 

Objectif : Concevoir des solutions de déplacements efficaces et convaincantes pour un meilleur partage de l’espace public, une circulation apaisée et une meilleure qualité de l’air.

 

Collectivité porteuse de l’action : Grenoble Alpes Métropole
Type de collectivité : Métropole
Population couverte : 443 000 habitants
Région : Auvergne Rhône Alpes
Département : Isère (38)
Superficie : 545 km²
Niveau actuel du label : 4 étoiles, label CLIMAT-AIR-ÉNERGIE, score 73,5 %, 2019

Description de l’action

Pour atteindre son ambition de mieux partager l’espace public, d’apaiser les circulations, et d’améliorer la qualité de l’air dans l’espace métropolitain, Grenoble Alpes Métropole œuvre à développer et améliorer tous les modes de déplacements (vélo, marche à pied, voiture, transports en commun, train…) dans un souci d’équilibre et d’intermodalité. Voici les grands axes d’action.

En 2020, le SMTC, qui regroupait la Métropole grenobloise et le Département, devient le Syndicat Mixte des Mobilités de l’Aire Grenobloise (SMMAG), pour inclure deux collectivités limitrophes supplémentaires et avoir de nouvelles compétences afin de pouvoir coordonner les réseaux des intercommunalités membres, gérer des lignes d’autocars départementales et des lignes TER, disposer d’un système d’information multimodal Métromobilité et d’une tarification unifiée.

Le SMTC a fixé dans le Plan de Déplacements Urbains (PDU) des objectifs d’amélioration de la qualité de l’air à horizon 2030. Pour les atteindre, sont notamment prévus une réduction des kilomètres parcourus en véhicules motorisés et une transition des motorisations vers le gaz naturel véhicule (GNV) et l’électricité. Des « comités de mobilités » ouverts aux habitants suivent les 79 actions.
Le PDU contribue à faire émerger une culture commune de la qualité des espaces publics, avec un guide métropolitain des espaces publics. En outre, un schéma directeur d’accessibilité universelle est prévu. Avec la démarche Cœurs de ville – Cœurs de village – Cœurs de Métropole, Grenoble Alpes Métropole conduit, conjointement avec chaque commune, des opérations de réaménagement des centralités couplant mobilités, qualité des espaces publics, commerces de proximités.

La démarche « Métropole apaisée » promeut un meilleur partage de l’espace public entre les usages. La ville à 30 km/h s’accompagne d’aménagements repensés et d’actions de sensibilisation, par exemple les vidéos humoristiques « le Code de la rue ».

Le PDU fixe l’objectif de décupler les déplacements à vélo d’ici 2030. La Métropole compte 320 km de pistes cyclables, le plus grand parking à vélos de France, et le plus grand nombre de vélos en location par habitant de France. Les offres de stationnement et de location de vélo sont diversifiées pour mieux répondre aux divers besoins des usagers. Pour aller plus loin, la Métropole lance un nouveau réseau cyclable structurant « Chronovélo » de 100 km.

Une vingtaine de partenaires a signé le plan d’actions sur logistique urbaine durable. Il comporte une évolution de la réglementation des livraisons, un décalage des horaires, des stationnements multi-usages, 2 Centres de Distribution Urbaine pour desservir le centre-ville, un report vers des alternatives à la route. En outre, une Zone à Faibles Emissions (ZFE) réserve depuis 2019 l’accès à la circulation des véhicules utilitaires et poids lourds les moins polluants. La Métropole propose des aides et un accompagnement pour l’évolution de ces véhicules.

Des aménagements routiers complètent les 20 parkings relais existent. Simultanément à des travaux pour réduire l’impact environnemental d’une autoroute, la première voie de covoiturage de France (illustration) a été ouverte en 2020. Cette voie est liée au service public de covoiturage, M’Covoit-Lignes+, qui fonctionne avec les collectivités limitrophes et comprend entre autres un dispositif de « départ garanti ».

Grenoble - Voie de Covoiturage

L’action en détail

Résultats

Métropole apaisée :

  • 43 communes, sur 49, généralisent progressivement la vitesse à 30 km/h.
  • Entre 2006 et 2016, une baisse de plus de 6 % de la part modale de la voiture dans les flux domicile-travail internes à la Métropole. Cette baisse se vérifie aussi dans les EPCI partenaires (CA Pays Voironnais, CC du Grésivaudan, autres EPCI de l’étude).

 

Politique cyclable :

  • Augmentation de 64 % des déplacements à vélo de 2008 à 2019
  • En 2015, 15 % des actifs grenoblois se rendent au travail à vélo
  • Métrovélo, compte plus de 6 500 vélos en location, soit 16 vélos pour 1 000 habitants (1er réseau de France)
  • 20 000 places de stationnement vélo sur l’espace public et 68 emplacements de box vélos sécurisés représentant environ 3 000 places.

 

Investissement et financement

Budget SMMAG (à titre indicatif, en 2020)
Près de 192 millions d’euros, dont 16 % issus des participations des collectivités (Département de l’Isère, Grenoble Alpes Métropole, Région AURA pour le territoire de la CC du Grésivaudan et CA du Pays Voironnais), près de 61 % issus du versement transport et 15 % issus des titres de transport des usagers.

Politique cyclable

  • 3 millions € par an en moyenne en faveur de la politique cyclable (fonctionnement du service Métrovélo, achat de vélos et installation de box sécurisés).
  • 10 millions € d’investissement dans l’aménagement Chronovélo.

Logistique urbaine durable
600 000 € prévus en 2021, dont 400 000 € pour les aides à l’acquisition de véhicules à faibles émissions et 140 000 € pour le développement d’une station d’approvisionnement en GNV.
Partenaires : GAM / SMMAG / Etat / Communes / Entreprises.

Démarche Métropole apaisée
2 millions € estimés en termes d’études et d’investissement pour la période 2018-2023
Partenaires : GAM / SMMAG / Etat / Communes

Cœurs de Villes – Cœurs de villages – Cœurs de Métropole
30 millions € estimés en termes d’études et d’investissement, pour la période 2018-2023.

Service d’information Métromobilité
Environ 2,5 M€ de budget de fonctionnement annuel, alloué à la station mobile et aux actions d’accompagnement au changement de comportement des usagers et d’accompagnement des entreprises.

 

Déroulement de l’opération

  • 1973 : création du Syndicat Mixte des Transports en Commun de la métropole grenobloise (SMTC)
  • 2010 : réseau Transport en Commun 100% accessible Personnes à Mobilité Réduite
  • 2017 : 1er prix européen « Le Monde Smart Cities » dans la catégorie « participation citoyenne », pour la démarche « Chrono en marche ! » de Transdev
  • 2016-2019 : Plan de Déplacement Urbain (PDU)
  • 2020 : création du Syndicat Mixte des Mobilités de l’Aire Grenobloise (SMMAG, remplace le SMTC)
  • 2021 : 1er prix européen « SUMP Award » (planification de la mobilité urbaine durable) pour le PDU

Facteurs de réussite

  • Mobilisation de tous les acteurs intervenant sur le territoire (État, Région, Département, EPCI, communes, gestionnaires d’infrastructures, entreprises, citoyens, associations) pour la conception concertée du PDU, l’accompagnement aux changements de comportement, notamment en entreprise, ou encore la coordination entre Autorités Organisatrices des Mobilités.
  • Un nouveau périmètre d’action grâce à la création du SMMAG, permettant de repenser les politiques de mobilités et de les adapter aux enjeux du bassin de mobilité, échelle plus vaste et cohérente.
  • Un fort portage politique se traduisant par des ambitions et des objectifs ambitieux dans le PDU, ainsi que des investissements importants dans les différents maillons de ce système de mobilité durable.

Voir aussi

 

Page collectivité : https://territoireengagetransitionecologique.ademe.fr/collectivites/grenoble-alpes-metropole/

Site internet : https://www.grenoblealpesmetropole.fr
Page web dédiée à l’action : https://www.grenoblealpesmetropole.fr/155-mobilite.htm

| Partager
| Twitter
| Partager

Merci pour votre message. Il a été envoyé.
Nous reviendrons vers vous prochainement.